Header

Site en construction (en savoir plus)

Du bien-être en colo

- 1 adulte pour 4 enfants

Le taux d'encadrement imposé par la législation est de 1 adulte pour 12 enfants âgés de plus de 6 ans. A la Bidouillerie, nous estimons que ce taux d'encadrement ne permet pas l'épanouissement de l'individu, enfant comme adulte, dans le collectif. Nous avons fait le choix de privilégier le bien-être de tous en recrutant 1 adulte pour 4 enfants : cela nous permet d'adapter plus faciment les journées aux envies des enfants, la mise en place réelle de nos outils pédagogiques, et de respecter les rythmes différents de chacun. A la Bidouillerie, pas question que le collectif mette à mal les individus !

- L'assistant-e sanitaire, celui qui murmurait à l'oreille des bobos du corps et du coeur

Thumb resized005

L'assistant sanitaire c'est quoi ?

C'est un rôle obligatoire sur chaque accueil de loisirs. Pour être assistant-e sanitaire, il faut être titulaire du diplôme PSC1 (Prévention et Secours Civique de niveau 1). En tant que tel, il doit principalement distribuer les traitements médicamenteux des enfants. Il est tenu d'organiser et de faire vivre un espace infirmerie où se trouvent les trousses de secours complètes pour les sortis à l'extérieur du lieu de séjour et tout le matériel nécessaire aux premiers soins.

Quelles différences à la Bidouillerie ?

A la Bidouillerie on ne s'arrête seulement à la gestion des traitements médicamenteux ou du matériel pour les premiers soins. Nos animateurices assistant-e-s sanitaires sont référents des bobos du corps et du cœur des jeunes sur nos séjours. Ils s'occupent des soins en bobologie avec leur attirail de pansements, compresses et désinfectants. Ils possèdent également un attirail anti-coup-de-blues, car il n'est pas forcément facile tous les jours d’être loin de son domicile et de vivre en collectivité. Nous proposons donc aux jeunes qui le souhaitent des tisanes, des espaces relaxation et une oreille attentive pendant les moments plus difficiles.

Cette écoute est possible grâce à nos infirmeries bien identifiées, et à notre petit taux d'encadrement d’un adulte pour 4 enfants sur toutes nos colos.

- Le droit de ne rien faire

Bien des structures pratiquent la politique de l'activisme : les enfants ont une injonction à consommer des activités. Cette logique suit celle de la rentabilité : les parents payent pour une prestation et ils doivent ainsi pouvoir quantifier le service. Les bidouilleureuses refusent de faire droit à cette idée : les enfants peuvent vouloir "ne rien faire".

Quel bénéfice alors ? Peut être tout simplement celui de suivre son rythme, d'être en accord avec son corps et soi-même, ou tout simplement de faire des pauses. On ne fait d'alleurs pas de musique sans silence.

C'est pourquoi nous avons aménagé des espaces de bien-être et de relaxation. Ces espaces sont des lieux accesibles tout au long de la journée : les enfants les utilisent sans problème dès lors qu'ils prennent conscience qu'y aller ne sera pas considéré comme une "perte de temps".

- Communication Non Violente

Thumb resized005

A La Bidouillerie, nous nous questionnons quotidiennement sur le lien et la relation à l’autre, et l’art de trouver l’équilibre entre l’individuel et le collectif. C’est pourquoi nous revendiquons la communication non violente, non seulement au sein de notre association mais également au sein de nos séjours, entre adultes et adultes, enfants et enfants, et entre enfants et adultes.

De nombreux outils et temps pédagogiques viennent permettre et faciliter la communication non violente sur nos séjours : ces outils peuvent parfois varient en fonction des adultes présents sur le séjour, et certains sont permanents, tels que les bilans de fin de journée et le temps forum.

Il peut parfois arriver qu’un conflit émerge malgré tout : les adultes de la bidouillerie sont également formés à la résolution de ces conflits sur un mode de communication non-violent.

- Aménagement des espaces

Penser les espaces, c'est permettre la mise en oeuvre de notre pédagogie. L'aménagement des lieux de séjour n'est pas réalisé au hasard. Il ne s'agit pas de planter toutes les tentes et d'avoir un endroit où manger, mais bien de déterminer les différents espaces et leurs utilisations et objectifs. Ainsi, chaque équipe est amené à proposer un plan argumenté de l'aménagement du lieu de leur séjour.

Certains espaces sont permanents sur les séjours de La Bidouillerie : l'atelier bois, l'atelier cuisine, le coin tipi-nid, le coin hamac...

Et chaque séjour est différent, car chaque groupe investit le lieu de manière différente : le lieu vit et évolue avec le groupe.